Suivre l'argent

Suivre l'argent


Justice climatique Montréal mène un boycott de l’épicerie Metro située proche du campus de l’université McGill, au coin de l’avenue du Parc et de la rue Prince-Arthur. Un cadre supérieur chez Metro, Maryse Bertrand, encourage l’Université McGill à continuer ses investissements sales dans l’industrie des combustibles fossiles.

Le comportement de Mme. Bertrand est inacceptable, surtout puisque:

  • Selon McGillInvests.in McGill investit $50 millions dans l’industrie, y compris des compangnies de charbon, les sables bitumineux et les oléoducs, des compagnies qui investissent des milliards par année dans le lobbying, l’exploration injustifiable et le financement électoral contre des politiques climatiques justes et nécessaires
  • Le désinvestissement à McGill est soutenu par les professors, les employés et toutes les associations étudiantes
    • Depuis 2012, Divest McGill milite pour que l’Université McGill respecte le territoire autochtone et la science climatique en cessant ses investissements dans l’industrie des combustibles fossiles
  • Le comportement de Mme. Bertrand est si atroce qu’un professeur en éthique environnement a démissionné de son poste

Le problème n’est pas seulement les dizaines de millions de dollars que McGill investit dans l’industrie, c’est aussi le principe: ces investissements menacent l’avenir de tout le monde, y compris celui des étudiantes et étudiants de McGill et de leurs familles.

Puisque cette épicerie est particulièrement dépendante de McGill, nous encourageons les résidents du quartier ainsi que personnes qui étudient et travaillent à McGill à boycotter cette épicerie, et d’informer le magasin de leur résolution en appelant au 514 843-3530.